Arcand, Adrien

Adrien Arcand, journaliste, démagogue et fasciste (Québec, v. 1899 -- Montréal, 1er août 1967). Disciple fanatique d'Adolf Hitler à la voix stridente, il publie plusieurs journaux en plus de fonder et de diriger une série de partis politiques d'extrême droite au Québec. L'Ordre patriotique des Goglus (fondé en 1929) promeut activement l'antisémitisme. Le Parti national social chrétien (créé en 1934) a pour emblème le svastika (croix gammée) entouré de feuilles d'érable et couronné d'un castor canadien. Ce parti préconise l'anticommunisme et le nationalisme canadien-français. Il reprend également la campagne antisémite d'Arcand contre les juifs canadiens demandant qu'on les déménagent près de la baie d'Hudson.

Au début de la Deuxième Guerre mondiale, Arcand, qui se proclame führer canadien, se vante que le Parti de l'unité nationale, récemment fondé par lui et les siens, prendrait bientôt le pouvoir. Il est plutôt interné au Nouveau-Brunswick par le gouvernement fédéral pendant toute la guerre et son parti est déclaré illégal. Arcand retourne au Québec en 1945 où la grande majorité des gens ne manifestent aucun intérêt pour lui ou ses idées. Nazi impénitent, il n'a jamais cessé de promouvoir l'antisémitisme, combattant des communistes réels et imaginaires et complotant pour un avenir fasciste au Canada.

Voir aussi Facisme.