Barrie, ville de l'Ont; pop. 135 711 (recens. 2011), 128 430 (recens. 2006), const. en 1959. Barrie est située à 90 km au nord de Toronto, à l'extrémité de la baie Kempenfelt, en bordure du lac Simcoe. Pour les autochtones, ce site marque l'extrémité est de la route de portage vers la rivière Nottawasaga, qui se jette dans la baie Georgienne. Pendant la Guerre de 1812, ce portage devient une route d'approvisionnement importante, reliant York (Toronto), au bord du lac Ontario, aux postes militaires britanniques dans le secteur supérieur des Grands Lacs. Elle doit son nom au commodore Robert Barrie, officier de la marine britannique sur le lac Ontario.

La colonisation commence dans les années 1820; les premières industries sont l'agriculture et la foresterie. En 1853, l'arrivée du chemin de fer à la localité voisine d'Allendale stimule le développement au point que Barrie est constituée en tant que ville en 1871. En 1917, l'établissement de la base des Forces canadiennes Borden à 25 km au sud-ouest constitue également une aubaine pour le développement de Barrie.

Un excellent système routier la relie à Toronto et, depuis le début des années 90, elle est dotée d'un aéroport régional. Son économie repose sur l'industrie des services et sur le secteur manufacturier, principalement la fabrication d'automobiles, de plastiques, de métaux, de boissons et aliments, et de produits électroniques. Barrie abrite le campus principal du Georgian College of Applied Arts and Technology.

Au nombre des établissements culturels se trouvent le Gryphon Theatre, le MacLaren Art Centre et un musée consacré à l'histoire du comté de Simcoe. En hiver, Barrie attire de nombreux adeptes de la pêche sur glace. Le 31 mai 1985, une tornade a tué huit personnes et causé d'importants dégâts dans un secteur de la ville.