Boeuf musqué

Le Boeuf musqué (Ovibos moschatus) est un ARTIODACTYLE à toison et à cornes de la famille des Bovidés. À l'état sauvage, on le trouve uniquement dans la TOUNDRA arctique canadienne (sur le continent et dans l'ARCHIPEL ARCTIQUE), en Alaska et au GROENLAND.

Description
Le Boeuf musqué est apparenté au MOUFLON D'AMÉRIQUE et à la CHÈVRE DE MONTAGNE. Il a une bosse sur les épaules, des pattes courtes, mesure environ 130 cm de hauteur et pèse de 180 à 270 kg. Au milieu de l'été, il perd son épaisse couche isolante de poils de bourre (kiviut) et il a alors un aspect loqueteux.

Hardes

L'été, le Boeuf musqué vit en petites hardes et, l'hiver, il forme de plus grands groupes (60 individus ou plus). Les hardes sont peu structurées, mais il existe une hiérarchie parmi les mâles, les femelles et les jeunes adultes. Les animaux, en constant déplacement, mangent et ruminent selon des cycles synchronisés qui les gardent regroupés.

Des mâles défient parfois le mâle dominant afin de diriger la harde. Les opposants échangent alors de profonds mugissements, exposent ensuite la large base de leurs cornes et frottent leurs glandes antéorbitales sur leurs pattes antérieures dans une parade rituelle. Ensuite, ils reculent, puis foncent vers l'avant, à plusieurs reprises, en chargeant tête première. Ces affrontements déterminent parfois le vainqueur.

Reproduction et croissance

Une longue parade nuptiale commence à la fin de juillet, lorsque le mâle évalue l'état reproductif de la femelle. En août, les contacts se font plus nombreux et mènent à l'accouplement. La femelle donne naissance à un seul veau l'année suivante, entre avril et juin. Même s'il reste parfois au pis de sa mère tout au long de sa première année, le veau commence à se nourrir de PLANTES quelques semaines après sa naissance. Les veaux passent la plupart du temps à jouer ensemble et retournent à leur mère seulement pour téter, se déplacer ou lorsqu'il y a un danger.

Stratégies de survie

Lorsqu'ils doivent affronter des LOUPS ou des humains, les boeufs musqués forment un rang serré, dans lequel les veaux s'insèrent, et font face aux attaquants. S'ils sont encerclés, ils forment un cercle compact et chargent parfois l'ennemi. S'ils sont harcelés, ils se sauvent dans une course affolée, laissant parfois derrière les traînards qui seront des proies plus faciles pour les loups.

Régime alimentaire

Le Boeuf musqué creuse des cratères dans la neige avec les sabots de ses pattes antérieures afin de trouver du fourrage. Les membres dominants déplacent les autres membres de la harde des cratères déjà creusés. Les animaux brisent la croûte de neige durcie par le vent en la frappant de leur menton. Lors de grosses tempêtes, le Boeuf musqué reste couché pendant de longues périodes. Des conditions de neige inhabituelles peuvent conduire un grand nombre d'animaux à mourir de faim.

Relations avec les humains

La chasse excessive par les explorateurs, les commerçants de fourrures et les baleiniers a entraîné un arrêt de la CHASSE entre 1917 et 1970. Le Boeuf musqué a obtenu en 1927 une protection accrue par l'établissement du refuge faunique Thelon, dans les Territoires du Nord-Ouest. Dans certaines régions, il est permis d'en faire la chasse sportive et les INUITS ont le droit de le chasser. Les habitats du Boeuf musqué sont perturbés par l'exploration et la mise en valeur des RESSOURCES naturelles. Il existe peu d'endroits au Canada où le Boeuf musqué et son habitat sont entièrement protégés.