Borden, base de l'armée canadienne

Borden, base des Forces canadiennes, Ont., à 80 km au nord-ouest de Toronto. La base porte le nom de sir Frederick BORDEN, ministre de la Milice sous le gouvernement Laurier de 1896 à 1911.

La base des Forces canadiennes (BFC) de Borden a toujours été principalement une base d'entraînement pour les Forces canadiennes (FC). Elle est créée en 1916, lors de l'acquisition par le gouvernement fédéral d'une plaine sablonneuse destinée à servir de terrain d'entraînement aux soldats de la Première Guerre mondiale, affectés outremer. En 1917, la première base aérienne s'installe à Borden pour l'entraînement des pilotes de la marine et du Royal Flying Corps. En 1924, elle devient la base aérienne la plus importante au Canada.

Entre les deux guerres, la base de Borden s'agrandit et prospère. Durant les années 1930, Borden devient une base permanente d'entraînement militaire. Des corps des transmissions, de blindés, d'infanterie et de service ainsi que des écoles de médecine et d'art dentaire, de police militaire, de renseignement, de physique nucléaire, de biologie et de chimie y sont établis durant ces années-là.

En 1966, Borden devient une base d'entraînement intégrée. Après l'unification des forces armées, diverses écoles y sont créées, éliminées ou fusionnées. En septembre 1995, le quartier général du Service du recrutement, de l'éducation et de l'instruction des Forces canadiennes s'y établit et Borden est redéfinie comme le centre de formation des FC. Actuellement, Borden abrite onze écoles importantes qui dispensent chaque année plus de 300 cours à 15 000 recrues.

En plus d'offrir de la formation, la BFC de Borden accueille le championnat national de sport des FC. La base est dotée d'un personnel de plus de 1500 militaires et d'environ 1300 civils. Il y a des quartiers privés pour loger les personnes mariées au nombre de 1329 sur une population totale de 2400.