Casavant Frères

Casavant Frères est l'entreprise canadienne de facture d'orgues la plus importante et la plus renommée du Canada. Elle a été fondée à Saint-Hyacinthe (Québec) en 1879 par les frères Joseph-Claver (1855 -- 1933) et Samuel-Marie (1859 -- 1929) Casavant. Leur père, Joseph Casavant (1807 --1874) a d'abord été forgeron, métier qu'il abandonnera pour poursuivre ses études classiques. C'est par hasard qu'il tombera sur un traité de fabrication d'orgues, dont il se servira pour remettre en état un instrument de l'Abbé Ducharme. Il obtient son premier contrat en 1840 et à sa retraite, en 1866, dix-sept orgues sont de sa facture, y compris celles des cathédrales catholiques d'Ottawa (à l'époque Bytown) et de Kingston. Malheureusement, il n'existe plus aucun instrument ayant porté sa signature.

Fils
Les fils Casavant apprennent leur métier auprès d'Eusèbe Brodeur et de Louis Mitchell, après que leur père a pris sa retraite en 1866. En 1878, Claver se perfectionne en France, puis les deux frères parcourent l'Europe, examinant les orgues et les ateliers. L'année suivante marque leur retour au Canada et la fondation de ce qui deviendra la plus importante entreprise de facture d'orgues au pays, au même endroit que leur père avait installé son modeste atelier 30 ans auparavant, et où les orgues Casavant sont toujours fabriqués.

Les fils Casavant installent leur premier instrument à Montréal, à la chapelle Notre-Dame-de-Lourdes (1880). En collaboration avec l'inventeur Saluste Duval, ils réalisent des progrès importants dans l'utilisation et la fiabilité de l'électricité dans la facture d'orgues. En 1891, ils terminent l'installation, à la Cathédrale Notre-Dame de Montréal, d'un grand orgue comportant quatre claviers et 82 jeux. Ils y ajoutent un système de transmission électropneumatique pour l'action des jeux ainsi qu'un système de combinaisons ajustables, déjà installé avec succès sur un autre orgue. C'est la première fois qu'un système de ce genre est appliqué à la faction d'orgues. L'année suivante, ils se servent d'un système électropneumatique dans l'orgue de la basilique d'Ottawa, à la fois pour l'action des touches et pour celle des jeux, une première dans l'histoire de la facture d'orgues. L'opération est couronnée de succès. L'orgue de l'église St Patrick de Montréal (1895) est entièrement électropneumatique.

Orgues Casavant
Dès les débuts, les orgues Casavant sont reconnues pour leur grande qualité tant au Canada qu'à l'étranger. En 1930, lorsque les fondateurs remportent le grand prix à l'exposition internationale d'Anvers en Belgique, plus de 1350 instruments ont déjà été installés. Bien que les orgues Casavant se vendent surtout au Canada et aux États-Unis, on en installe bientôt en Europe et en Amérique du Sud, et aussi loin qu'en Afrique et au Japon. Plusieurs organistes célèbres ont exprimé leur appréciation à l'égard des instruments Casavant : Alexandre Guilmant, Louis Vierne, Charles-Marie Widor, Joseph Bonnet et Marcel Dupré, pour n'en nommer que quelques-uns.

À la conquête du marché nord-américain
Pendant la Crise des années 30, la firme connaît quelques difficultés, qui se résorbent après la Deuxième Guerre mondiale, puis atteint un point culminant dans les années 1950 avec l'arrivée de l'ingénieur métallurgiste Charles Perrault qui dès 1961, contribuera à réinstaurer les orgues à traction mécanique. En 1996, la firme avait livré plus de 3750 instruments (dont 350 à traction mécanique et continuait de dominer le marché nord-américain, sans négliger ses exportations partout dans le monde. Claver a été le premier président de 1879 à 1933. La relève a été assurée par le fils de Samuel, Aristide, de 1933 à 1938, par Fred N. Oliver (gendre de Samuel) de 1939 à 1959, par Jules Laframboise de 1959 à 1961, par Charles Perrault de 1961 à 1971 et de 1972 à 1974, par Lawrence I. Phelps de 1971 à 1972, par Paul Falcon de 1974 à 1976 et par Bertin Nadeau de 1976 à 1980, à qui a succédé Pierre Dionne en 1980. En 1959, on a nommé une rue à Montréal en l'honneur de Joseph Casavant et on trouve aussi, tout près, la place Casavant, ainsi baptisée en 1963. À l'occasion de son centenaire en 1979, Casavant Frères a reçu une mention spéciale du Conseil canadien de la musique.

Casavant Frères construit, encore aujourd'hui, de grands orgues de renommée internationale pour les églises, les salles de concert, les communautés religieuses et les établissements d'enseignement. L'orgue monumental (129 jeux et 10615 tuyaux) de la Broadway Baptist Church à Forth Wort au Texas, pour lequel la publication The Americain Organist a fait une excellente critique, compte parmi les dernières commandes.