Construit par le Canadien Pacifique à partir de 1892, selon les plans de l’architecte Bruce Price, le Château Frontenac est un excellent exemple des hôtels de style château développés par les compagnies ferroviaires au Canada. Situé dans l’arrondissement historique du Vieux-Québec, il a été désigné lieu historique national du Canada en 1981.

Construction et localisation

La construction de l'hôtel Château Frontenac débute en 1892. C'est l'architecte new-yorkais Bruce Price, concepteur de la gare Windsor et de la gare Viger à Montréal, qui en réalise les plans en s'inspirant du style des châteaux français. La compagnie de chemin de fer du Canadien Pacifique avec, à sa tête, William Van Horne, en assure la construction.

Cet hôtel de prestige est nommé en l’honneur de Louis de Buade, comte de Frontenac. Ce dernier a été gouverneur de la colonie de la Nouvelle-France de 1672 à 1682, puis de nouveau de 1689 à 1698. Il est reconnu pour avoir défendu la colonie contre les attaques anglaises et iroquoises.

Le Château Frontenac a été construit près de la Citadelle dont Frontenac avait commencé la construction à la fin du 17e siècle. Il recouvre le site archéologique des forts et châteaux Saint-Louis. Situé sur un grand cap (le cap Diamant) il surplombe le fleuve Saint-Laurent et longe les célèbres plaines d’Abraham, lieu historique où le combat pour la Conquête de Québec a eu lieu en 1759 pendant les sept années de guerre entre la Grande-Bretagne et la France.

Ce somptueux hôtel a ouvert ses portes en 1893. Les dirigeants de la société ferroviaire voulaient alors encourager le tourisme de luxe et souhaitaient, par le fait même, y amener à bord de leurs trains de riches touristes. Le Château Frontenac a d'ailleurs été l'un des premiers d'une longue série d'hôtels style château à être construits par la compagnie ferroviaire.

Évolution de l’ensemble architectural

Plusieurs transformations sont venues, au courant du vingtième siècle, changer l'image du Château. La plus importante est sans doute l'ajout, en 1926, de la tour centrale. Ce sont les architectes William et Edward Maxwell qui en ont été les maîtres d'œuvre. La construction de l'aile de la Citadelle a été réalisée en 1899 et celle de la rue Mont-Carmel en 1908. Enfin, en juin 1993, on a inauguré l'aile Claude-Pratte qui comprend une superbe piscine intérieure, un centre de conditionnement physique et une magnifique terrasse extérieure.

On retrouve, sur le mur extérieur de l'arche d'entrée de l'hôtel de même qu'à différents endroits de l'établissement, l'écusson du sieur Frontenac. Dans la voûte du hall d'entrée, le visiteur averti pourra admirer une pierre âgée de 350 ans sur laquelle figure une croix de Malte et qui provient vraisemblablement des fondations du Château Saint-Louis.

Un lieu hautement symbolique pour l’histoire du pays

Plusieurs dignitaires ont honoré de leur présence ce célèbre hôtel. Pour n'en nommer que quelques-uns, citons Charles Lindbergh, Charles de Gaulle, Alfred Hitchcock et plusieurs représentants de la famille royale britannique. Il est à noter que Maurice Duplessis, premier ministre du Québec (de 1936 à 1939 et de 1944 à 1959) a habité le Château Frontenac au cours de ses mandats.

De nombreux événements d’importance s'y sont déroulés. Lors de la première Conférence de Québec tenue en août 1943 puis, lors de la seconde en septembre 1944 (voir Deuxième Guerre mondiale), presque tous les membres des délégations alliées ont été logés au Château Frontenac. C’est en ses murs que Mackenzie King y rencontre le premier ministre britannique Winston Churchill et le président américain Franklin D. Roosevelt afin d'y préparer la capitulation de l'Italie. Ils se rencontreront à nouveau en 1944 afin de préparer la fin de la guerre.

C'est aussi au Château Frontenac qu'a été fondée l'Organisation pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) en 1945.

Reconnaissances

Depuis son ouverture, le Château Frontenac a reçu plusieurs prix et distinctions dont le prix Quatre Diamants du CCC/AAA et celui d’Expédia Insiders' Select Hotel le désignant comme un des meilleurs hôtels du monde. C'est sans doute son charme européen, ses 611 chambres luxueuses et le savoir-faire gastronomique de son chef Jean Soulard (à la tête des cuisines du Château de 1993 à 2013) qui lui ont permis d'obtenir ces différentes distinctions.

Considéré comme l’hôtel le plus photographié dans le monde, le Château Frontenac est un monument culturel associé à l'histoire du Québec et, en tant que monument historique, a été désigné joyau du patrimoine mondial par l'UNESCO. Symbole de la ville de Québec, l'hôtel est maintenant exploité par la chaîne d'hôtels Fairmont et accueille des visiteurs du monde entier, leur faisant partager non seulement la splendeur des lieux, mais aussi des siècles d'histoire.

Il a été désigné lieu historique national du Canada en 1981. Le 14 juin 1993, Poste Canada a émis un timbre à l’effigie du Château Frontenac à l’occasion de son 100e anniversaire.