Cobalt, ville de l'Ont.; pop. 1133 (recens. 2011), 1224 (recens. 2006); const. en 1907. Cobalt est située à environ 480 km au nord de Toronto, près de la frontière québécoise et du lac Témiscamingue, entre la ceinture d'argile entourant New Liskeard au nord et la zone très boisée de Temagami au sud. L'exploitation minière intensive du début du XXe siècle a ravagé la surface terrestre à un point tel que, de nos jours, Cobalt se trouve au coeur d'une zone caractérisée par un sol rocheux dénudé et des tas de résidus, les collines étant parsemées de profonds cratères et de puits de mines. En 1903, les ouvriers du chantier de chemin de fer de la Temiskaming and Northern Ontario Railway (ONTARIO NORTHLAND) découvrent des pépites d'argent sur la rive du lac Long (lac Cobalt), entraînant ainsi un afflux de prospecteurs.

La ville, qui tire son nom de la présence de cobalt dans le minerai, se développe sur la rive Ouest du lac pour approvisionner les prospecteurs et les entreprises minières qui ont acheté les terrains environnants et le sous-sol sur lequel elle repose. La population de Cobalt est surtout de descendance britannique et française, mais beaucoup d'immigrants, surtout des travailleurs manuels, proviennent d'Europe centrale ou orientale.

La production d'argent dans la région, qui se classe au quatrième rang mondial en 1910, donne l'élan à l'exploitation du bouclier précambrien. De nombreux mineurs ayant fait leur apprentissage à Cobalt remontent ensuite vers le nord pour exploiter les richesses minières. Parallèlement, l'expertise acquise dans l'extraction du minerai d'argent de Cobalt contribue à renforcer les capacités scientifiques et technologiques nationales. La ville de Cobalt représente donc le berceau de l'industrie minière canadienne et sa prospérité a favorisé l'essor des localités voisines de HAILEYBURY et de NEW LISKEARD. La production d'argent culmine en 1911, après quoi elle diminue régulièrement. C'est à présent une région stagnante, dont les perspectives d'avenir semblent dépendre du tourisme. Le Musée minier de Cobalt et le Festival annuel des mineurs y attirent chaque année de nombreux visiteurs.