Colombo, Plan de

Le Plan de Colombo pour le développement économique coopératif de l'Asie du Sud et du Sud-Est a été établi à la suite d'une rencontre des ministres des affaires étrangères du COMMONWEALTH à Colombo, au Ceylan (aujourd'hui Sri Lanka) en janvier 1950. Il cherche à combattre la pauvreté, la raison d'être, semble-t-il, des mouvements politiques communistes en Asie. Au départ, l'adhésion au plan est restreinte à des pays du Commonwealth (Inde, Pakistan, Ceylan, Australie, Nouvelle-Zélande, Grande-Bretagne et Canada), mais elle s'étend rapidement à la plupart des autres pays de l'Asie du Sud et du Sud-Est, ainsi qu'aux États-Unis, son principal donateur. Les gouvernements intéressés réalisent toujours leurs projets de développement par arrangements bilatéraux. Prudente à l'origine, la participation du Canada se limite à une contribution de 25 millions de dollars en 1951-1952, mais elle augmente rapidement à mesure que s'étendent ses programmes d'aide au développement. L'Inde, le Pakistan et le Ceylan, ainsi que le Bangladesh et l'Indonésie, en ont été les principaux bénéficiaires.