Conseil canadien de la musique

Formé en 1946, le Conseil canadien de la musique est constitué en corporation en 1949. Sir Ernest MACMILLAN en est le président de 1947 à 1966 et il est suivi durant de plus courtes périodes par Arnold WALTER, Jean PAPINEAU-COUTURE, John P.L. Roberts, Françoys Bernier et d'autres. Le Conseil est avant tout un organisme-parapluie au sein de la profession musicale. Il représente des organismes d'envergure nationale, des départements de musique universitaires et des personnes choisies. Au début, ses efforts portent sur l'échange d'informations parmi les membres, l'identification des besoins de la profession et les pressions politiques pour la création de ce qui va devenir le CONSEIL DES ARTS DU CANADA. C'est aussi un porte-parole canadien sur la scène mondiale une fois qu'il devient le membre canadien du Conseil international de la musique en 1952. On trouve une revue de plusieurs domaines de l'activité musicale dans ses publications, entre autres dans Music in Canada, dirigée par le président en 1955; dans sa mise à jour, Aspects de la musique au Canada - Aspects of Music in Canada, par Arnold Walter, en 1969 et en 1970; dans la revue trimestrielle Canadian Music Journal, de 1956 à 1962, suivie des Cahiers canadiens de musique - The Canada Music Book, de 1970 à 1976, et dans Musicanada, de 1976 à 1989.

Sous l'impulsion de la LIGUE CANADIENNE DE COMPOSITEURS, le Conseil crée en 1959 le CENTRE DE MUSIQUE CANADIENNE. En 1965, il tient la première de nombreuses conférences annuelles sur des sujets d'intérêt général (concours, musique folklorique, diffusion de la musique, etc.). En 1971, il crée une médaille pour services remarquables rendus à la musique canadienne. En 1976, il établit un secrétariat à Ottawa. En 1990, accablé par un déficit croissant et conscient que ses membres n'ont plus besoin d'un « parapluie » pour traiter avec les gouvernements et les organismes subventionnaires, le Conseil interrompt ses activités. La BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DU CANADA conserve ses archives.