Doric Club

Association politique paramilitaire de jeunes tories anglophones, fondée en 1836 à Montréal. Elle succède à une première organisation qui, à cause de sa contribution armée aux tensions politiques qui règnent à Montréal dans les années 1830, est dissoute par le gouverneur Gosford. Le 6 novembre 1837, un violent affrontement entre le Doric Club et l'organisation patriote des FILS DE LA LIBERTÉ est le prélude des Rébellions de 1837 et 1838 au Bas-Canada. Le Doric Club est dissout lorsque bon nombre de ses membres sont recrutés par le général Colborne afin de combattre les rebelles.