Glacier

  Un glacier est une vaste accumulation de glace formée au moins en partie sur le continent et qui porte la marque d'un mouvement présent ou ancien. Le glacier naît du tassement et de la transformation de la NEIGE en cristaux de glace et renferme aussi généralement de l'air, de l'eau et des débris rocheux. Il progresse dans le sens de la pente ou de façon radiale en raison de la pression exercée par sa masse. La déformation interne et le glissement de la base du glacier sont des phénomènes courants. Les glaciers finissent soit sur le continent, soit dans la mer (banquise de glace), soit dans un lac. Les deux principaux types sont les glaciers de vallée et les calottes glaciaires. La progression des glaciers de vallée est déterminée par la topographie.

Bien que variable, leur vitesse de déplacement ne dépasse habituellement pas un mètre par jour en moyenne. Toutefois, certains glaciers de vallée, appelés glaciers en crue, peuvent avancer de plus de 60 m par jour. Il existe aujourd'hui, dans le monde, des dizaines de milliers de glaciers de vallée. Au Canada, on les trouve surtout dans les hautes terres des systèmes montagneux de l'Ouest et dans les montagnes et régions montagneuses de certaines îles de l'Arctique : AXEL HEIBERG, ELLESMERE, DEVON et BAFFIN. Si souvent leur longueur n'excède pas le kilomètre, certains glaciers sont bien plus longs. C'est le cas du glacier Hubbard au Yukon et en Alaska, qui s'étend sur plus de 100 km.

 Les calottes glaciaires (ou nappes glaciaires, si elles excèdent 50 000 km2), en forme de dôme, sont peu entravées par la topographie et peuvent par conséquent progresser dans toutes les directions. En général, les calottes et les nappes glaciaires se déplacent plus lentement que les glaciers de vallée. Les calottes glaciaires du Canada se trouvent dans la Cordillère et dans les îles de l'Arctique (voir CALOTTE GLACIAIRE).

 Plusieurs phénomènes généralement causés par des glaciers s'observent sur le glacier de l'Athabasca ou à proximité, dans la partie des Rocheuses se trouvant dans le PARC NATIONAL JASPER. En recul depuis plusieurs années, le glacier est alimenté par le CHAMP DE GLACE COLUMBIA. La surface du glacier présente diverses particularités : crevasses, fissures occasionnées par des contraintes de traction près de la surface du glacier, avalanches de glace résultant des crevasses formées là où le glacier est suspendu à une protubérance du substratum rocheux, et une MORAINE médiane, constituée de débris et de glace à la confluence de deux glaciers de vallée.

Entre autres marques témoignant du retrait du glacier et pouvant être observées à proximité, on compte les moraines latérales, issues du dépôt de débris à la bordure du glacier. De plus, l'eau de fonte des glaciers entraîne des débris qui s'amoncellent pour former des plaines d'épandage et des deltas composés de sable et de gravier.

Voir aussi GLACIATION.