Héron

Cette famille d'oiseaux (Ardeidae) comprend 60 espèces à travers le monde, dont 12 au Canada (incluant les hérons, les aigrettes, les bihoreaux et les butors). La plupart sont des oiseaux aux pattes longues et au cou élancé qui pêchent leur nourriture (petits poissons, crustacés, insectes, amphibiens et reptiles) dans les eaux douces et salées peu profondes. Leurs ailes sont plutôt larges, longues et arrondies et leur queue relativement courte. On les distingue des GRUES (Rallidae) par leur position en vol, cou penché et tête entre les épaules. Ils ont tous le bec assez long, contrairement aux ibis (Threskiornithidae) qui leur ressemblent extérieurement, mais qui ont pour leur part un bec long et courbé. Leurs sexes varient peu en apparence. Leur plumage est terne en général, mais certaines espèces arborent une crête ainsi qu'un plumage ornemental en saison de reproduction. Sous leur plumage de flanc, on retrouve des couches de duvet poudreux servant à débarrasser leurs plumes de la boue ou de certaines huiles ou graisses qui les souillent. La poudre est appliquée à l'aide de la griffe de leur orteil central dont la surface intérieure est munie de dents leur servant de peigne. Une fois les plumes lissées, l'oiseau les imperméabilise avec l'huile de ses glandes uropygiales.

Le Grand Héron (Ardea herodias), qui est le plus grand et le plus répandu au Canada, mesure plus de un mètre. Il fréquente le bord des rivières et les baies tidales où il s'avance profondément dans l'eau pour pêcher. On le retrouve de la Nouvelle-Écosse à l'Alberta et sur la côte et les îles de la Colombie-Britannique.

Le Bihoreau gris (Nycticorax nycticorax) est un oiseau trapu de la Nouvelle-Écosse, de la région des Grands Lacs et du Saint-Laurent, de même que du Sud du Manitoba et de la Saskatchewan. On le retrouve habituellement à l'embouchure des rivières et il est particulièrement actif au crépuscule. Son nom vernaculaire de « coak » ou « braillard nocturne » résulte du cri qu'il émet en vol.

On peut entendre les cris gutturaux des Butors d'Amérique (Botaurus lentiginosus) dans les marais depuis le Sud du Canada, jusqu'au Grand lac des Esclaves dans les Territoires du Nord-Ouest. Cet oiseau se confond parfaitement à la végétation des marais qui l'entourent. D'autres espèces d'échassiers nicheurs incluent le Héron vert (Butorides striatus) dans la région de Niagara, le Sud du Québec, une partie de la Colombie-Britannique et des provinces maritimes; le Héron garde-boeuf (Bubulcus ibis) retrouvé récemment et très localement en Ontario; la Grande Aigrette (Casmerodius albus), nichant très localement dans le Sud de l'Ontario et du Québec de même qu'au Sud-Est de la Saskatchewan et du Manitoba; le Bihoreau violacé (Nycticorax violaceus), seulement à East Sister Island, en Ontario; le Petit Blongios (Ixobrychus exilis), localement dans le Sud du Manitoba, dans la région de Niagara ainsi que dans le Sud du Québec et au Nouveau-Brunswick.

La plupart des hérons et aigrettes nichent en colonies, parfois même en groupes d'espèces piscivores mixtes. Leurs nids, faits de petites branches, sont souvent perchés à l'abri des prédateurs à la cime des arbres en régions boisées. Les aigrettes, pour leur part, nichent plus près du sol, d'habitude dans des marais d'eau douce parmi les touffes de roseaux. La majorité des espèces pondent de trois à cinq (souvent quatre) oeufs de couleur bleu pâle ou bleu vert.