Huston, Nancy

Nancy Louise Huston, romancière, essayiste (Calgary, Alb., 16 sept. 1953). Nancy Huston grandit à Calgary et à Wilton, au New Hampshire. En 1973, après avoir étudié au Sarah Lawrence College, elle déménage en France où elle étudie à l'Université de Paris sous la direction de Roland Barthes. Bien que sa connaissance du français soit limitée, elle commence à écrire principalement dans cette langue et élit domicile à Paris.

Son premier roman, Les variations Goldberg (1981; trad. The Goldberg Variations, 1996) regroupe les monologues intérieurs de trente personnes qui assistent à l'interprétation de l'œuvre de Bach. Il contient des réflexions sur la créativité, le genre et le contrôle, thèmes explorés dans d'autres travaux.

Son roman Plainsong (1993), pour lequel elle puise dans son héritage albertain, est l'un des rares textes écrits directement en anglais. Huston le réécrit plus tard sous le titre Cantiques des plaines (1993) et reçoit le PRIX DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL pour un ouvrage de fiction en français. Le choix d'une non-francophone suscite la controverse, certains considèrent que le livre est plus une traduction qu'une œuvre originale. Par la suite, elle est pressentie à deux autres reprises pour le prix, pour Instruments des ténèbres (1996; trad. Instruments of Darkness, 1997) et L'Empreinte de l'ange (1998; trad. The Mark of the Angel, 1999). Elle traduit la majeure partie de ses œuvres et elle est en nomination pour le Prix du Gouverneur général de la meilleure traduction pour The Goldberg Variations et The Mark of the Angel.

L'exil auto-imposé est un thème fréquent, elle l'explore dans Nord perdu : suivi de Douze France (1999; trad. Losing North: Musings on Land, Tongue and Self, 2002). Lettres parisiennes : Autopsie de l'exil (1986), un échange de lettres avec l'auteure algérienne Leila Sebbar, est une réflexion sur la créativité, l'identité et l'expérience d'expatrié.

Huston est mariée au théoricien bulgare Tzvetan Todorov pour qui elle écrit pour Le chant du bocage (2005), une collection de photos de Jean-Jacques Cournut. Elle est chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres de France et est nommée officier de l'ORDRE DU CANADA en 2005.