L'île de Bell, d'une superficie de 34 km2, est la plus grande île de la BAIE DE LA CONCEPTION, près de la PRESQU'ÎLE AVALON à Terre-Neuve. Elle est composée d'un affleurement plat de grès ordovicien et de schiste intercalé de ferret, un minerai de fer. On aperçoit ses hautes falaises de roche rouge de Portugal Cove à l'est, d'où un bac effectue la traversée de 5 km jusqu'à l'île. Longue de 9 km et large de 3 km, l'île prend son nom du rocher Bell, qui se trouve tout près.

Colonisée au milieu du XVIIIe siècle, l'île a connu des changements radicaux dans son économie durant les années 1890, quand a commencé l'exploitation du minerai de fer. Le site de la mine Wabana, dans le nord, est devenu sa localité la plus peuplée. La Nova Scotia Steel a été la première compagnie à exploiter la mine. Devenue la propriété de la Dominion Steel Corp., la mine a finalement été achetée par Hawker-Siddeley Canada.

Jusqu'à ce que les exploitations débutent au Labrador, la mine de l'île de Bell fut le plus grand producteur de minerai de fer du Canada. Pendant son exploitation, elle fut la plus grande mine de fer sous-marine du monde. Le minerai était traité par fusion à SYDNEY, en Nouvelle-Écosse, jusqu'à ce que la concurrence et les marchés déclinants entraînent la cessation des activités minières sur l'île de Bell en 1966. Par conséquent, l'île a connu des difficultés économiques et une diminution de sa population. Une bonne partie de la main-d'oeuvre fait maintenant la navette entre l'île et St.-John's, a proximité.