Le lac Simcoe, d'une surface de 744 km2 et d'une altitude de 219 m, est situé dans le Sud de l'Ontario, entre la baie Georgienne et le Lac Ontario, à 65 km au nord de Toronto. Au nord, le passage divise le lac à la hauteur du lac Couchiching à Orillia, et les deux lacs s'écoulent ensuite en direction nord-ouest par la rivière Severn vers la baie Georgienne. Au sud, le lac donne sur un marais fertile, qui est devenu une région de culture maraîchère extensive. La ville de Barrie est située à l'extrémité ouest du lac, dans la baie de Kempenfelt.

Pendant longtemps, les autochtones utilisent le lac pour la pêche et la chasse le long des berges. Puis, il est visité en 1615 par Samuel de Champlain, qui recrute des alliés hurons pour combattre les Iroquois. Pendant le régime français, le lac Simcoe est sur la route de portage pour la traite des fourrures entre la baie Georgienne et le lac Ontario. D'abord appelé lac aux Claies par les Français, il est rebaptisé par le lieutenant gouverneur John Graves Simcoe en l'honneur de son père. Durant la seconde moitié du XIXe siècle, les bûcherons contournent le lac vers le nord et la zone attire de nombreux vacanciers en provenance des villes en pleine croissance du Sud de l'Ontario. Le lac fait partie de la voie navigable Trent-Severn et est un centre de navigation de plaisance. Depuis toujours, la pêche à la truite, au grand corégone et au maskinongé y est appréciée, mais aujourd'hui cette activité l'est encore plus, en particulier l'hiver.