Les lemmings sont des rongeurs nordiques de forme trapue, apparentés aux campagnols. On en compte environ 16 espèces dans le monde. Des sept espèces canadiennes, les plus connues sont le Lemming brun (Lemmus sibiricus) et le Lemming variable (Dicrostonyx groenlandicus et ses sous-espèces), que l'on rencontre dans l'archipel Arctique et, sur le continent, dans la toundra à l'ouest de la baie d'Hudson, ainsi que le Lemming d'Ungava (D. hudsonius), que l'on trouve au Labrador et dans la péninsule d'Ungava. Le Campagnol-lemming boréal (Synaptomys borealis) et le Campagnol-lemming de Cooper (S. cooperi) ne sont pas communs.

Description

Les lemmings dépassent rarement un poids de 90 g et une longueur de 15 cm. Leurs extrémités sont cachées ou presque par leur longue fourrure brune ou grise. Les lemmings du genre Dicrostonyx sont les seuls Rongeurs dont le pelage devient blanc l'hiver pour faciliter leur camouflage.

Régime alimentaire

Les lemmings se nourrissent de saule et de plantes herbacées. Ils sont actifs le jour et la nuit, par intermittence, et l'hiver, ils cherchent leur nourriture sous la couche de neige isolante.

Reproduction et croissance

Les lemmings sont très prolifiques. Tous les trois à cinq ans, leurs populations atteignent des densités maximales de 60 à 125 individus par hectare. Il s'ensuit un déclin des populations causé par l'arrêt de la reproduction et la mortalité massive, et non par les prédateurs, la maladie, la famine ou le stress qu'entraîne la surpopulation.

Les populations de lemmings se régularisent d'elles-mêmes. Des comportements déterminés par des caractères génétiques (agressivité et tendance à se disperser) varient selon la densité de population et influent sur le cycle de population. Bien que des populations canadiennes émigrent de régions surpeuplées et que certains individus se noient accidentellement, les lemmings ne se suicident pas en groupes en se lançant à la mer, comme le veut la croyance populaire.

Importance biologique

Les lemmings constituent la principale source de nourriture de carnivores arctiques, dont des animaux à fourrure tels que le renard et la belette.