Loutre de mer

La Loutre de mer (Enhydra lutris) est la plus grande et la plus marine des BELETTES. Elle vit exclusivement dans les mers peu profondes du Pacifique Nord, et anciennement on la trouvait du Japon à la Californie. Avant 1900, cette espèce a été pratiquement exterminée par la CHASSE abusive qu'on lui faisait pour sa précieuse fourrure. Un petit nombre de loutres de mer ont survécu en Alaska et en Californie. La protection accordée à cette espèce permet à ses populations d'augmenter pour occuper la plus grande partie de son aire de distribution originale. Des introductions fructueuses sont réalisées dans le Sud-Est de l'Alaska et en Colombie-Britannique.

Description

Le mâle atteint une longueur de 1,6 m et pèse 36 kg, et la femelle approximativement mesure 75 p. 100 de la taille du mâle. La Loutre de mer a un corps long, mais sa queue et ses pattes sont courtes. Ses pattes avant sont coussinées et munies de griffes acérées, tandis que ses pattes arrière, qui servent de nageoires, sont entièrement couvertes de poils. Sa tête est large et aplatie, et ses oreilles sont petites. Son pelage est brun foncé, et l'on rencontre fréquemment des individus à face blanchâtre. Sa fourrure, tellement dense que l'eau n'y pénètre pas, constitue un isolant. La Loutre de mer n'a pas de couche de graisse.

Régime alimentaire
Son alimentation se compose principalement d'OURSINS, de MOLLUSQUES et de POISSONS . Elle pêche ses proies à une profondeur pouvant atteindre 80 m et les mange à la surface. Elle s'illustre par sa technique qui consiste à utiliser une pierre en guise de marteau pour briser les coquilles. Sa consommation d'oursins, en particulier, joue un rôle important dans l'ÉCOSYSTÈME sous-marin. En effet, les forêts de varech offrent un habitat à de nombreuses espèces de poissons et d'INVERTÉBRÉS, et les populations d'oursins de mer laissées sans contrôle endommagent le varech, qui est ensuite emporté par le courant. L'écosystème tout entier dépend donc de la Loutre de mer, qui limite les populations d'oursins.

Reproduction et croissance
Bien que la reproduction se fait surtout en juin, elle peut avoir lieu tout au long de l'année. La majorité des naissances ont lieu l'été. L'unique petit naît sur la côte (en Alaska) ou en mer (en Californie) et tète sa mère pendant environ 11 mois. La femelle le transporte sur sa poitrine en nageant sur le dos. Elle lui fait fréquemment sa toilette afin d'assurer l'imperméabilité de son pelage. Voir aussi ANIMAUX EN VOIE DE DISPARITION et TRAITE DES FOURRURES.