Sir Robert John Le Mesurier McClure, explorateur et aventurier (né le 28 janvier 1807 à Wexford, en Irlande; décédé le 17 octobre 1873 à Londres, en Angleterre). Sir Robert John Le Mesurier McClure est un officier de la marine irlandaise connu pour être le premier Européen à traverser le Passage du Nord-Ouest. En 1838, il devient lieutenant en récompense de ses services entre 1836 et 1837 sur le HMS Terror sous les ordres de George Back. Il est premier lieutenant de sir James Clark Ross lors de la tentative de sauvetage de sir John Franklin et de son équipage en 1848–1849. En 1850, il est nommé commandant du HMS Investigator dans le cadre de l’expédition du capitaine Richard Collinson, qui consiste à atteindre l’Arctique via le détroit de Béring sur deux navires. Ses exploits dans l’Arctique lui valent d’être fait chevalier en 1854.

Jeunesse

Robert McClure naît dans le comté de Wexford, en Irlande. Sa mère est la veuve d’un des capitaines du général James Abercrombie. Il est élevé par son parrain, le général Le Mesurier, qui veille à ce qu’il reçoive une éducation militaire stricte dans les académies d’Eton et de Sandhurst. Robert McClure s’enfuit finalement de Sandhurst et arrive en France. Il ne revient qu’après avoir reçu la promesse de son parrain qu’il ne rejoindra pas l’armée. Il s’engage dans la Marine royale comme enseigne en 1824. Douze ans plus tard, il effectue son premier voyage dans l’Arctique alors qu’il sert à bord du HMS Terror. L’expédition se révèle catastrophique et le HMS Terror rentre in extremis en Angleterre. Entre 1838 et 1839, Robert McClure sert sur le HMS Niagara, qui parcourt les Grands Lacs. De 1840 à 1846, il fait la navette entre les bases navales des Antilles et celles d’Amérique du Nord.

À la recherche de Franklin

En 1848, il devient évident que l’expédition Franklin a rencontré des difficultés et lady Jane Franklin organise plusieurs expéditions de recherche. Robert McClure se porte volontaire et est nommé premier lieutenant du HMS Enterprise commandé par sir James Ross. Pendant la première expédition, les glaces obligent l’Enterprise à revenir en Angleterre sans avoir récolté d’informations sur les disparus.

L’échec de la première expédition provoque un tollé en Angleterre, ce qui oblige Londres à réarmer l’Enterprise et le HMS Investigator en 1850. Robert McClure est nommé commandant de l’Investigator et Richard Collinson, de l’Enterprise. Les deux navires doivent contourner l’Amérique du Sud, par le détroit de Magellan, et se retrouver à Hawaii avant d’approcher l’Arctique par le détroit de Béring. Ils se manquent de quelques heures à Honolulu et leurs trajectoires ne se croisent plus. L’Investigator continue vers le nord par l’océan Arctique avec pour destination Point Barrow, en Alaska, où l’équipage a prévu de rencontrer une autre expédition britannique. Robert McClure ignore le conseil d’un officier supérieur à Point Barrow, lequel l’invite à attendre l’Enterprise, et poursuit son parcours vers l’est, découvrant ce qui portera ensuite le nom d’île Victoria et le détroit du Prince-de-Galles. Pris dans les glaces, Robert McClure et son équipage explorent la région en traîneau et trouvent un Passage du Nord-Ouest.

Sauvetage, retour et retraite

L’Investigator est coincé dans la glace pendant toute l’année 1852. Robert McClure et son équipage souffrent de malnutrition et du scorbut. Il s’efforce d’évacuer les membres de son équipage dont les probabilités de survie – alors que l’hiver approche – sont très faibles. De l’aide leur parvient au printemps 1853 : le HMS Resolute du capitaine Henry Kellett retrouve Robert McClure et ses hommes. Malheureusement, le Resolute est également pris dans les glaces, ce qui oblige les équipages des deux navires à passer un autre hiver dans l’Arctique.

Le 28 septembre 1854, Robert McClure et son équipage arrivent en Angleterre sur le HMS North Star. La Marine royale a l’obligation d’envoyer en cour martiale tout officier ayant perdu son navire. Robert McClure ne fait pas exception à la règle. Toutefois, le tribunal le décharge de toute faute. Cette même année, il est fait chevalier, il reçoit la Médaille d’or du Bienfaiteur et une récompense de 10 000 £. Il sert sur la base de la Marine royale du Pacifique de 1856 à 1861. Il est promu contre-amiral en 1867, puis vice-amiral en 1873. Ses écrits aident le capitaine Sherard Osborn à écrire Discovery of the north-west passage, compte rendu légèrement enjolivé des expéditions de Robert McClure dans l’Arctique.