Musaraigne

La Musaraigne fait partie d'une famille de petits INSECTIVORES, les Soricidés, représentée dans le monde par environ 250 espèces, dont 16 se rencontrent au Canada. La Musaraigne est un animal de petite taille (de 35 à 180 mm de longueur), à pattes courtes, à queue bien développée, à museau long et pointu et à petits yeux. En général, ses oreilles sont partiellement cachées dans une fourrure soyeuse, semblable à du velours. Son crâne, long, étroit et quelque peu conique, est dépourvu d'arcades zygomatiques (arcades osseuses qui s'étendent sous la cavité orbitaire).

Sa structure dentaire distinctive comprend des incisives supérieures en forme de crochets qui forment, avec les incisives inférieures allongées et inclinées horizontalement, une sorte de pince à bouts tranchants parfaitement adaptée à la capture et au découpage d'INSECTES. Les molaires sont suffisamment fortes pour percer le dur exosquelette des insectes et pour déchiqueter la nourriture. La Grande Musaraigne (Blarina brevicauda) inflige une morsure venimeuse.

Régime alimentaire

Les musaraignes sont continuellement actives et, pour maintenir leur taux métabolique élevée, elles doivent consommer chaque jour l'équivalent de leur propre masse en insectes, en d'autres petits animaux et en matière végétale. Si elles manquent de nourriture, elles meurent rapidement.

Répartition et habitat

On trouve les musaraignes partout au Canada, sauf dans les îles de l'Arctique. La plupart des espèces vivent dans les feuilles mortes et le tapis végétal des forêts ainsi que dans les prairies découvertes et la TOUNDRA. La Grande Musaraigne et la Petite Musaraigne (Cryptotis parva) sont de bonnes fouisseuses, et elles passent beaucoup de temps sous terre. La Musaraigne de Gaspé (Sorex gaspensis) et la Musaraigne à longue queue (S. dispar) se rencontrent surtout dans les talus rocheux. La Musaraigne palustre (S. palustris) et la Musaraigne de Bendire (S. bendirii) sont semi-aquatiques.

Reproduction et croissance

On sait peu de choses sur la reproduction de la plupart des espèces de musaraignes indigènes. L'information disponible indique qu'elles se reproduisent de la fin de l'hiver ou du début du printemps jusqu'à la fin de l'été ou jusqu'à l'automne, et qu'elles donnent naissance à des portées de 3 à 10 petits, qui viennent au monde nus et aveugles, après une gestation de 2 à 3 semaines.