Nain, ville de T.-N.; pop. 1188 (recens. 2011), 1034 (recens. 2006); const. en 1970; la plus nordique des collectivités de la côte du Labrador. La localité est nommée par les MORAVES qui, en 1771, y établissent leur première mission. Jusqu'au XXe siècle, la mission sert de poste de traite permanent aux trappeurs, aux chasseurs et aux pêcheurs qui suivent les anciennes routes de migrations saisonnières. Les membres de la mission, seuls Européens établis dans la région, gèrent le magasin et le poste de traite jusqu'à ce que la Compagnie de la baie d'Hudson prenne la relève en 1926.

Durant les années 40, le magasin passe aux mains du gouvernement de Terre-Neuve. Les services médicaux et éducatifs sont assurés par l'International Grenfell Association et par la Labrador East Integrated School Board. Le principal secteur d'activité est lié à la pêche; les espèces les plus courantes étant l'omble-chevalier, le saumon de l'Atlantique et le pétoncle, qui sont transformés à l'usine locale. Marine Atlantique offre un service de traversier et un service aérien qui fonctionne toute l'année. La ville est habitée durant toute l'année depuis les années 50, époque où la population croît grâce au déplacement des anciennes missions moraves de Nutak et d'Hebron.