Observation des oiseaux

L'observation des oiseaux est une activité qui gagne sans cesse en popularité, particulièrement depuis la Deuxième Guerre mondiale. L'augmentation du temps de loisirs, la grande variété de livres et de périodiques sur le sujet, le nombre croissant d'organismes d'ornithologie et de services éducatifs, les moyens de communication et la facilité des déplacements y ont largement contribué. La plupart des villes canadiennes comptent au moins un club d'ornithologie et des organismes internationaux offrent des services variés dans le domaine.

Pour bien des gens, l'observation des oiseaux est un passe-temps. Certaines personnes, qui excellent dans l'art d'identifier les oiseaux sur le terrain, rivalisent entre elles, à l'échelle locale ou internationale, en vue de déterminer celle qui identifiera le plus grand nombre d'espèces pendant une période précise sur un territoire donné. Des milliers d'ornithologues amateurs passionnés recueillent des informations fort importantes.

Collecte de données

The National Audubon Society's Field Notes (anciennement appelée American Birds) est une publication presque entièrement rédigée à partir des données colligées par ces ornithologues amateurs. À chaque saison, un numéro présente, en les résumant, une grande quantité de données sur le nombre et la répartition des oiseaux recueillis par des observateurs américains et canadiens. Un autre numéro est consacré au recensement de Noël. Effectué sur tout le continent depuis 1900, il est devenu l'événement culminant de l'année pour tous les ornithologues amateurs. Lors du recensement de 1993, 48 189 observateurs, répartis sur 1 668 territoires soigneusement délimités, ont présenté un rapport. À long terme, une telle documentation constitue une source d'informations inestimable, notamment sur la répartition des espèces, les tendances et les fluctuations périodiques des populations.

Les ornithologues collaborent également à des programmes nationaux et internationaux tels que le Relevé des oiseaux nicheurs, effectué sur tout le continent, l'Inventaire canadien des huards à collier, le Programme de surveillance des oiseaux forestiers, le Programme de surveillance des marais, le Monitoring Avian Productivity and Survival, le dénombrement des oiseaux de proie en migration, les recensements d'oiseaux nicheurs et d'oiseaux d'hiver, l'inventaire mi-hivernal d'oiseaux aquatiques, le projet Tournesol et les projets de surveillance des hiboux, des rapaces et des pics. Ces programmes permettent aux spécialistes de détecter rapidement toute diminution dangereuse des effectifs d'une espèce.

Les carnets de notes, les observations de terrain, les fiches d'enregistrement des nids, les rapports sur les oiseaux rares et les données sur les oiseaux bagués constituent aussi une précieuse source d'information sur les migrations, la répartition, l'histoire naturelle, le comportement, la nourriture des oiseaux, sans compter les renseignements d'ordre économique et écologique. On dit souvent qu'on en sait plus sur les oiseaux que sur toute autre espèce animale, et c'est en grande partie grâce aux observateurs d'oiseaux.