Rongeurs

Parmi les ordres de MAMMIFÈRES de la planète, les Rongeurs forment le plus grand et le plus répandu avec ses 29 familles, ses 418 genres et ses 1793 espèces. Au Canada, 68 des 163 espèces de mammifères terrestres sont des Rongeurs, répartis dans 8 familles. Le poids des rongeurs varie de 10 g, chez la SOURIS des moissons et la Souris à abajoues des plaines, à 35 kg, chez le CASTOR.

Traits caractéristiques

Les mammifères de cet ordre se distinguent par les incisives qu'ils portent à chaque mâchoire et qui sont spécialement adaptées pour ronger. Ces dents croissent continuellement grâce à leur pulpe vivante. Leur face antérieure, recouverte d'émail, est plus dure que la face postérieure, qui use plus rapidement, ce qui donne aux dents leur bord tranchant. Puisque les Rongeurs n'ont pas de canines, ils ont un grand vide entre les incisives et les dents jugales, au nombre de deux à cinq.

Lorsqu'ils utilisent leurs dents jugales, les incisives ne se touchent pas, et vice versa. La mâchoire peut ainsi broyer de la nourriture par un mouvement de va-et-vient aussi bien longitudinal que latéral. Les lèvres velues se referment dans l'espace derrière les incisives et permettent à certaines espèces de ronger ou de creuser sans se remplir la bouche de débris.

Régime alimentaire

Les Rongeurs sont principalement herbivores et se nourrissent de parties d'ARBRES, de GRAMINÉES et d'autres PLANTES herbacées. Beaucoup d'espèces (comme l'ÉCUREUIL roux) sont omnivores et mangent également des substances animales telles que des oeufs, des oisillons, des jeunes LIÈVRES d'Amérique et des INSECTES.

Adaptations

Leurs nombreuses adaptations évolutives leur permettent d'occuper divers habitats. Les Rongeurs aquatiques comme les castors ont des pieds palmés qui facilitent la natation; les espèces saltatoires telles que les souris sauteuses ont des pattes postérieures et une queue longues, qui permettent un déplacement bipède rapide dans des milieux ouverts; les espèces fouisseuses comme les GAUFRES ont des pattes antérieures, adaptées pour creuser des tunnels dans le sol; les rongeurs arboricoles comme les écureuils ont des griffes recourbées, utiles pour l'escalade; et les espèces planeuses telles que les polatouches (écureuils volants) ont un repli de peau entre les pattes de chaque côté grâce auquel elles planent rapidement entre les arbres.

Comportement

Les moeurs des Rongeurs sont aussi très variées. Quelques espèces sont nocturnes (par exemple le RAT-KANGOUROU), certaines sont diurnes (la plupart des espèces d'écureuils), tandis que d'autres sont actives jour et nuit (tels les LEMMINGS et les CAMPAGNOLS). Certaines espèces forment de grandes colonies (par exemple le CHIEN DE PRAIRIE) et d'autres sont solitaires (dont l'écureuil roux). Quelques-unes sont monogames (par exemple, le Castor) et certaines sont polygames (comme le Spermophile de Richardson).

Pour affronter les hivers canadiens, plusieurs espèces hibernent, par exemple les TAMIAS, les spermophiles, les MARMOTTES et les souris sauteuses; d'autres comme les castors et les campagnols restent actives toute l'année. Les comportements reproducteurs dépendent beaucoup de la taille des animaux. En général, les petites espèces atteignent rapidement la maturité, se reproduisent plusieurs fois par année, donnent naissance à des portées nombreuses et vivent moins d'un an. Les espèces de grande taille ont les caractéristiques inverses et ont généralement une longévité de plus d'un an.

Les humains tirent des avantages directs des Rongeurs à fourrure (en particulier les castors, qui réduisent également l'ÉROSION fluviale avec leurs barrages) ainsi que des RATS et des souris domestiques, qu'ils utilisent pour la recherche en biologie. Les humains tirent également des avantages indirects des espèces qui servent de proies aux mammifères qu'ils chassent et qu'ils piègent. Les Rongeurs sont toutefois en compétition avec les humains pour l'utilisation des ressources naturelles. Certaines espèces, entre autres le Campagnol des champs, endommagent et tuent parfois les arbustes et les arbres par l'annélation (destruction d'un anneau de l'écorce). D'autres, spécialement le Rat surmulot et la Souris commune, des espèces introduites, peuvent manger les récoltes sur pied ou entreposées. Les Rongeurs sont aussi parfois porteurs de MALADIES transmissibles aux humains comme le hantavirus, la peste bubonique, la tularémie et la fièvre fluviale du Japon. Voir aussi les entrées de chaque espèce.