Le Calgary Exhibition & Stampede est à la fois une foire agricole et un rodéo. On y expose, entre autres, des produits manufacturés, artisanaux, agricoles et autochtones. On y trouve aussi divers manèges et attractions et, en soirée, on y offre des spectacles. En juillet, un défilé donne le coup d'envoi au Stampede. Le rodéo et les diverses activités durent 10 jours.

Reconnue comme le plus grand spectacle en plein air au monde, la première exposition se tient en 1886, tandis que le rodéo de renommée mondiale voit le jour en 1912 grâce à Guy Weadick, un Américain spécialiste du lasso qui, ayant visité Calgary, juge que cette ville naissante est l'endroit idéal pour un grand rodéo. Le premier Stampede reçoit le soutien financier d'hommes d'affaires de la région, soit A.E. Cross, George Lane, A.J. McLean et Patrick Burns. L'événement remporte un grand succès.

Le défilé coïncide avec celui de la fête du Travail et du Calgary Trade and Labor Council. Il accueille quelque 14 000 spectateurs qui ont le plaisir de voir les concurrents du rodéo, le duc et la duchesse de Connaught et leur fille, la princesse Patricia, ainsi que 2000 Autochtones en costume d'apparat.

Des prix totalisant 16 000 $ sont décernés durant le rodéo. L'événement qui suscite le plus d'intérêt est l'électrisante chevauchée de Tom Three Persons montant Cyclone, le fameux cheval sauvage. Malgré son succès, l'activité est suspendue durant la Première Guerre mondiale, et ce n'est qu'au mois d'août 1919 que le Stampede a lieu de nouveau, à l'occasion d'un Great Victory Stampede. En 1923, l'exposition agricole annuelle se déroule en même temps que le Stampede, que Weadick continue de diriger.

Ce mariage d'événements connaît un succès immédiat et se poursuit encore aujourd'hui. Au fur et à mesure qu'augmente sa renommée, le Stampede agrandit ses installations, qui comprennent une estrade pouvant accueillir 16 000 personnes, un grand centre de commerce, la patinoire Stampede Corral, un complexe agricole, un village de l'Ouest d'antan reconstitué ainsi que des installations réservées au curling, au tennis et aux expositions commerciales.

Le rodéo comprend les épreuves traditionnelles opposant le cow-boy aux animaux, y compris celles où le cow-boy doit monter un cheval sauvage sans selle puis, avec selle, monter un taureau, maîtriser un bouvillon et capturer un veau au lasso. Les prix en argent, s'élevant à plus de 2 millions de dollars, en font un des plus grands rodéos du monde. En 2006, le Stampede apporte une innovation en tenant un rodéo à la manière d'un tournoi. Les concurrents sont divisés en deux groupes et des prix en argent sont attribués pour chaque événement. Les quatre meilleurs de chaque groupe passent à l'événement Showdown Sunday, une compétition unique où ils doivent tenter « le tout pour le tout ». Quant aux autres concurrents de chaque groupe, ils participent au Wild Card Saturday, dont les deux meilleurs pourront rejoindre les concurrents déjà sélectionnés en première ronde dans chaque groupe pour l'événement du lendemain, le Showdown Sunday, où l'on attribue des prix d'une valeur dépassant un million de dollars.

En 1923, Weadick, premier directeur du Stampede, introduit les courses de chuckwagons, également connues sous le nom de derby Rangeland. Les spectateurs raffolent de ces courses. Les chariots, quoique modifiés, rappellent ceux dont on se servait pour apporter la nourriture aux cow-boys chargés de rassembler le troupeau dans les pâturages. Chaque chariot est tiré par quatre chevaux et accompagné par quatre cavaliers. Les chariots commencent la course en décrivant un tracé en forme de huit au centre du terrain, puis s'élancent sur la piste pour un sprint final. Il y a neuf compétitions chaque soir et les sommes versées aux vainqueurs dépassent 1,15 million de dollars.

Au cours des dernières années, le Stampede est confronté à des allégations provenant de groupes de défense des droits des animaux qui dénoncent la cruauté envers les animaux présents lors du Stampede et des rodéos en général. En 1986, une douzaine de chevaux sont euthanasiés après avoir été victimes de collisions lors de courses de chuckwagons ou d'accidents dans le cadre de divers événements. En 2002, six chevaux sont tués après un carambolage désastreux survenu lors des courses de chuckwagons et, en 2005, le pire accident de l'histoire du Stampede survient lorsque neuf chevaux effrayés plongent dans la rivière Bow pendant la randonnée annuelle du Stampede Ranch à Calgary. On demande alors aux organisateurs et aux participants du Stampede de prouver que le bétail est en sécurité pendant les événements. Les enquêtes internes et externes permettent de nier leur culpabilité. Dès lors, à titre de précaution, les organisateurs du Stampede annulent la randonnée annuelle jusqu'à nouvel ordre.