La tente tremblante est un rite très répandu chez les Ojibwés, les Innu (Montagnais-Naskapi), les Cris, les Penobscots et les Abénaquis. Dans l'exercice de ce rite, le chaman utilise un abri cylindrique spécial ou une tente. Le chaman, payé par un client, construit sa tente et y entre à la nuit tombante. À l'aide de chants et du tambour, il convoque ses auxiliaires spirituels, dont l'arrivée est signalée par des cris d'animaux et le tremblement de la tente. Ces auxiliaires spirituels aidaient à guérir les maladies et à lutter contre la sorcellerie.