Historique

Créée en 1878 comme succursale de l’Université Laval, l’Université Laval à Montréal comprend alors trois facultés (théologie, droit et médecine) qui logent dans trois bâtiments distincts, soit le Grand Séminaire de Montréal, le Cabinet de lecture des Sulpiciens et le Château Ramezay. En 1887, une quatrième faculté est créée, la Faculté des arts. La même année, l’École Polytechnique de Montréal, fondée en 1873, s’affilie à l’Université. En 1915, la première école de gestion au Canada (mise sur pied en 1907), l’École des hautes études commerciales (aujourd’hui HEC Montréal), se joint à son tour à l’Université Laval à Montréal.

L’Université reçoit sa charte civile de l’Assemblée législative du Québec en 1920, prend le nom d’Université de Montréal et procède à l’intégration des facultés et des écoles qui lui sont jusque-là affiliées. En 1926, on confie à l’architecte Ernest Cormier, la responsabilité d’établir les plans du nouveau campus de l’Université sur un terrain nouvellement acquis par celle-ci sur le versant nord du mont Royal, dans le quartier Côte-des-Neiges. Les travaux débutent en 1928, mais ils sont ralentis par la Crise économique des années 1930, puis la mise en tutelle de l’Université. Il faudra attendre 15 ans avant que le nouveau campus soit officiellement inauguré.

En 1967, l’Université de Montréal devient un établissement à caractère public d’enseignement supérieur et de recherche, qui prévoit la participation des professeurs, des étudiants et des diplômés à son administration. Un comité permanent sur le statut de la femme, chargé de déterminer les besoins des étudiantes et de promouvoir la condition féminine sur le campus, est mis sur pied en 1976. En 1985, le Bureau de la coopération internationale est fondé. Il devient la Direction des relations internationales en 2000.

Facultés et programmes

En 2017, l’Université de Montréal compte 16 facultés et deux écoles affiliées, soit Polytechnique Montréal et HEC Montréal. À elles seules, ces trois institutions reçoivent près de 67 600 étudiants, inscrits dans plus de 600 programmes de premier, de deuxième et de troisième cycle.

Ces programmes sont disséminés sur six campus : Montréal (campus principal), Laval, Longueuil, Saint-Hyacinthe, Lanaudière et Trois-Rivières. Un septième campus, le campus MIL (Montréal), qui comprendra un complexe des sciences, accueillera ses premiers étudiants en 2019. L’Université de Montréal a également établi des partenariats avec différents centres hospitaliers et instituts universitaires, notamment le Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine.

Rayonnement

L’Université de Montréal possède la certification internationale STARS en développement durable, niveau argent. Elle se classe ainsi parmi les plus de 800 établissements agréés. Elle obtient de plus la désignation Campus équitable pour souligner son engagement en matière de commerce équitable quant à leur offre de produits dans les cafés étudiants et ses points de services alimentaires.

L’internationalisation de l’Université de Montréal est inscrite dans sa mission et s'impose aujourd’hui comme une condition essentielle de son développement. C’est pourquoi elle a établi 550 ententes internationales avec de nombreux établissements et encourage les échanges et les stages à l’étranger pour ses étudiants.

Grâce à ses 465 unités de recherche, 132 chaires de recherche du Canada, 37 établissements de santé partenaires et près de 550 millions de dollars en revenus de recherche, l’Université de Montréal se place facilement dans le peloton de tête des grandes universités de recherche.

Plusieurs de ses diplômés ont contribué à son rayonnement tant au Canada qu’à l’international. Parmi ces anciens élèves, on peut mentionner Pierre Elliott Trudeau, premier ministre canadien, Robert Bourassa, Jacques Parizeau et Pauline Marois, premiers ministres du Québec, Hubert Reeves, astrophysicien, Antonine Maillet, dramaturge, Louise Arbour, avocate et juge, Michaëlle Jean, secrétaire générale de la Francophonie, Denys Arcand, cinéaste, Pierre Karl Péladeau, homme d’affaires, Lucille Teasdale, médecin, Johanne Liu, pédiatre et Kim Thúy, écrivaine.