Van Horne, sir William Cornelius

Sir William Cornelius Van Horne, dirigeant de chemin de fer (Chelsea, Ill., 3 févr. 1843 -- Montréal, 11 sept. 1915). Van Horne commence sa carrière dans le domaine du chemin de fer comme télégraphiste à l'Illinois Central Railroad en 1857, à l'âge de 14 ans. Il travaille pour plusieurs chemins de fer américains et, en 1880, il devient directeur de travaux du Milwaukee Road. Le 1er janvier 1882, il est nommé directeur général du CANADIEN PACIFIQUE (CP), puis il met à profit ses grandes compétences en gestion pour améliorer l'organisation de la construction du tronçon des Prairies, qui est complété de Winnipeg à Calgary en août 1883. Sa détermination et sa motivation sont à la source de la rapidité de l'achèvement de la ligne principale entre Montréal et Port Moody (voir HISTOIRE DU CHEMIN DE FER).

En 1888, Van Horne succède à George STEPHEN à la présidence du CP Rail. Il considère le Canadien Pacifique comme un réseau de transport et de communication. À sa demande, l'entreprise met sur pied un service télégraphique et commence des activités de messagerie. En 1891, il lance le célèbre service de navigation à vapeur, l'Empress du Pacifique, un service assuré par des navires rapides et luxueux entre Vancouver et Hong Kong, transportant du courrier pour le gouvernement britannique et augmentant le trafic de marchandises et le mouvement de touristes entre le Canada et l'Orient. Il est également le fondateur de CP Hotels. Comme il s'intéresse à l'architecture, il participe à l'élaboration des plans des hôtels Banff Springs et Château Frontenac. Il négocie la célèbre CONVENTION DU NID-DE-CORBEAU, qui fait grandement diminuer les tarifs de transport pour les céréales et les farines des Prairies. En 1899, après s'être retiré de la présidence, il fait la promotion de la construction d'un chemin de fer à Cuba. Van Horne est une personnalité très complexe : brillant gestionnaire, gourmet et homme d'une exceptionnelle curiosité intellectuelle. En 1894, il reçoit le titre de Chevalier. Pour souligner sa mort, le CP suspend les activités pendant une journée et Cuba décrète un jour de deuil.