Cabbagetown, district du centre Est de Toronto, délimitée par la rivière Don à l'est, la rue Parliament à l'ouest, la rue Gerrard au nord et la rue Queen au sud. De 1860 à 1880, des ouvriers immigrants d'Irlande et d'Angleterre s'y installent et érigent des cottages et des maisons de ville d'inspiration victorienne et classique anglaise. Ils cultivent des légumes sur leurs parcelles de terrain, en particulier le chou, qui donne son nom au district.

Entre les deux guerres mondiales, Cabbagetown devient insalubre mais, par la suite, le développement urbain, les subventions accordées au logement dans les années 50 et la rénovation des maisons encore en bon état par de jeunes professionnels, des années 60 à aujourd'hui, permettent de lui redonner un nouveau visage. Un bon nombre des maisons du quartier ont été peintes par Albert Jacques Franck. Hugh GARNER, né dans ce district, décrit les conditions de vie de la classe ouvrière dans son roman Cabbagetown. On peut maintenant lire sur les panneaux indicateurs des rues « Old Cabbagetown ».