Henday, Anthony

Anthony Henday, explorateur (probablement l'île de Wight, Angl.; période d'activité 1750-1762). Il est allé plus loin que tout autre Blanc avant lui dans les régions reculées de l'Ouest du Canada, et son journal contient d'importantes observations sur la vie des autochtones à cette époque. Employé de la compagnie de la baie d'Hudson au fort York (York Factory), au Manitoba, il se porte volontaire pour une expédition visant à inciter des tribus amérindiennes éloignées à y venir commercer. En juin 1754, il part en compagnie de Cris et suit la rivière Hayes. Le groupe remonte la Saskatchewan en canot, puis continue à pied, le long de la rivière Battle à ce qu'il semble, rencontrant beaucoup d'Assiniboines sur leur trajet.

On croit que, à l'automne, ils ont atteint le sud-est de l'emplacement actuel de Red Deer, en Alberta, quand ils découvrent un grand campement d'« Archithinues » (Pieds-Noirs ou Gros-Ventres). Henday et quelques Cris passent une partie de l'hiver dans les environs. Au printemps, ils descendent la Saskatchewan Nord. Les Cris sont des intermédiaires dans la traite des fourrures : ils recueillent les peaux auprès d'autres Amérindiens en allant vers l'est. Les meilleures sont vendues aux postes français commodément situés en aval de la Saskatchewan. Le reste est apporté à York, où le groupe arrive en juin 1755. En 1759, Henday passe une autre année dans l'Ouest, cette fois accompagné d'« Archithinues ». En 1762, il quitte le service de la Compagnie de la baie d'Hudson et retourne vraisemblablement en Angleterre. Décrit par Andrew Graham comme un homme entreprenant et énergique, il s'estime peu récompensé à la suite de ses périples éprouvants.

Voir aussi Exploration.